9 Stations de ski au Québec

Bien que les plus connues, les pentes légendaires des Montagnes Laurentiennes au nord de Montréal ne sont pas le seul endroit où trouver des stations de ski dans la province canadienne du Québec. Plus à l’est, près de la ville de Québec, et au sud, le long de la frontière américaine avec le Vermont, les skieurs de tous niveaux trouveront à la fois des défis et des kilomètres de croisière facile.

La latitude nord promet de bonnes conditions d’enneigement de fin novembre à avril dans la plupart d’entre elles attendent une fabrication de neige extensive et un damage professionnel, également.

La moins connue de ces régions de ski est lesEstrie, un groupe de villes le long de la frontière américaine qui ont été colonisées par des réfugiés (loyalistes) fuyant la Révolution américaine. La plupart des gens ici parlent à la fois le français et l’anglais, et tous ceux qui travaillent dans le secteur de l’hôtellerie peuvent communiquer facilement. Il en va de même dans les grandes stations de ski situées près de Montréal et de Québec, les skieurs anglophones n’ont donc pas à s’inquiéter des barrières linguistiques.

Mont Tremblant

Les skieurs habitués aux montagnes de l’Ouest canadien trouveront le ski quelque peu différent dans l’Est. Les altitudes sont plus basses et la poudreuse profonde plus rare, mais la fabrication de neige est si avancée ici qu’il est souvent impossible de faire la différence entre la neige fabriquée et la neige naturelle.

Vous ne trouverez pas autant de pistes longues et précipitées que sur les sommets plus élevés de l’Ouest, mais les montagnes de l’Est du Canada ne manquent pas de défis à relever, avec une multitude de pentes raides, de bosses et de sous-bois. Et vous apprécierez la variété : dans chacune des trois grandes régions de ski du Québec, les stations sont assez proches les unes des autres pour que vous puissiez en skier plusieurs au cours du même voyage.

Choisissez le meilleur endroit pour les vacances d’hiver de votre famille avec notre liste des meilleures stations de ski du Québec.

Note : Certaines entreprises peuvent être temporairement fermées en raison de récents problèmes de santé et de sécurité à l’échelle mondiale.

1. Mont Tremblant

L’une des stations de ski les plus connues en Amérique du Nord, Mont Tremblant a l’allure et le flair d’une station alpine française, avec un chaleureux village sans trafic d’hôtels, de restaurants et de boutiques à sa base.

À environ 128 kilomètres au nord de Montréal, dans les Laurentides, l’altitude de 2 871 pieds de la montagne s’ajoute à sa situation nordique pour assurer une abondance de neige naturelle – la fabrication de neige de pointe vient compléter le tout pour prolonger la saison. Ceci, combiné à un large éventail d’activités sur et hors montagne, explique pourquoi Mont Tremblant a été élu 20 fois station de ski #1 dans l’Est de l’Amérique du Nord par les lecteurs du magazine SKI.

Les plus de 755 acres skiables sont bien divisés entre des pistes pour débutants et intermédiaires magnifiquement entretenues, avec près de la moitié des 102 pistes désignées pour les experts le terrain avancé comprend quelques bonnes pistes de bosses et près de 200 acres de sous-bois. La piste la plus longue fait 5,9 kilomètres.

Ouvrant pour la saison 2021/2022, le nouveau terrain de Timber Summit comptera huit nouvelles pistes allant du sommet à la base du Versant Soleil ou du versant nord. Un télésiège quadruple à grande vitesse permettra d’accéder au sommet depuis la base du Versant Soleil. La fabrication de neige est en cours d’installation dans la nouvelle zone. Ici, une nouvelle zone pour débutants de 1,4 million de dollars est en cours de création, avec des pistes faciles et des pistes d’entraînement.

Les parcs d’entraînement pour les planchistes et les free-stylers se trouvent dans trois zones distinctes de la station. En tant que station à service complet, Mont Tremblant est très accueillante pour les familles, avec des leçons de ski et de surf, des centres de jeux et de nombreuses activités hors-piste.

À noter également, pour une expérience de ski plus décontractée avec moins de personnes se disputant l’espace des remontées mécaniques, le beaucoup plus petit Mont Blanc est à 10 minutes de route, avec 43 pistes qui comprennent de belles pistes bordées d’arbres.

Site officiel : https://www.tremblant.ca

2. Mont-Sainte-Anne

À environ 40 kilomètres au nord-est de Québec, les 70 pistes du Mont-Sainte-Anne s’étendent sur trois montagnes, avec 547 acres de terrain de montagne magnifiquement entretenu pour les skieurs et les planchistes. Il est particulièrement apprécié sous cette latitude aux journées d’hiver courtes pour ses 19 pistes éclairées pour le ski de nuit il possède la plus haute verticale de ski de nuit au Canada. Les remontées mécaniques sont rapides et comprennent une télécabine de la base au sommet et quatre quads à grande vitesse.

Le terrain est bien mélangé pour différents niveaux d’habileté et est particulièrement adapté aux familles, et il y a une piste facile de trois milles de long à partir du sommet qui est classée pour les débutants. Plus de 340 acres, soit environ 80 pour cent du terrain, sont couverts par la fabrication de neige, complétant plus de 200 pouces de neige naturelle par an.

Les skieurs experts apprécient les sous-bois difficiles et les pistes de bosses. Le versant nord de la montagne, s’il n’offre pas les grandes vues panoramiques des versants sud, possède de superbes terrains intermédiaires, et son exposition nord lui confère une neige plus certaine pour le ski de printemps.

Un ajout bienvenu aux attractions de la montagne est la Cabine à la Sucre – cabane à sucre – qui sert du sirop d’érable sur la neige.

Site officiel : www.mont-sainte-anne.com

3. Le Massif de Charlevoix

Surplombant le large fleuve Saint-Laurent dans la région de Charlevoix au Québec, le Massif est connu pour ses vues spectaculaires et pour ses rampes exigeantes, ainsi que pour son aménagement à l’envers. Le chalet principal se trouve au sommet de la montagne, où se trouvent également l’école de ski et les pistes pour débutants avec tapis roulant. On peut se rendre au sommet en voiture (le plus grand stationnement s’y trouve) ou commencer au bas et prendre la remontée mécanique.

Avec la plus haute verticale à l’est des Rocheuses du Canada et un nouveau 100 acres de sous-bois, Le Massif est populaire auprès des skieurs plus avancés plus de la moitié de ses pistes sont classées diamant noir, double diamant ou triple diamant. Plusieurs pistes intermédiaires représentent un tiers du terrain et seulement 15 % sont classées faciles, avec deux options de sommet à base pour débutants et pas beaucoup plus.

Contrairement à de nombreuses stations où les pistes de ski de fond et de raquettes traversent des vallées boisées, celles du Massif mènent à des vues magnifiques sur le fleuve, L’Isle-aux-Coudres et l’Archipel des îles de Montmagny. La piste de luge de 7,5 kilomètres ajoute de l’attrait pour les amateurs de sensations fortes.

Le Massif est connu, aussi, pour son service de restauration exceptionnel, les chefs préparant des plats sophistiqués à la place des habituels hamburgers et frites des pavillons de ski.

Site officiel : https://www.lemassif.com

4. Mont Orford

Encerclé par les forêts d’un parc national, le ski et la planche à neige du Mont Orford s’étendent sur trois montagnes et combinent des pistes bien entretenues pour tous les niveaux d’habileté avec une section entière de neige naturelle non perturbée sur le Mont Alfred-Desrochers.

La montagne signature, le Mont Orford, est la plus haute des Cantons de l’Est, et sa face offre un rang excitant de formidables diamants noirs et doubles noirs, quelques dénivelés presque verticaux qui défieront les meilleurs.

Le Mont Giroux a des pentes sur deux faces, dont l’une est un beau mélange de pistes bleues et vertes. L’un des verts serpente sur quatre kilomètres depuis le sommet de la télécabine jusqu’à la base. Deux des 17 sous-bois sont conçus pour les débutants, trois pour les intermédiaires et une douzaine pour les experts.

Aussi dans le parc, les skieurs de fond trouveront environ 48 kilomètres de pistes au centre de découverte Le Cerisier.

En raison de son emplacement dans le parc, la base n’est pas entourée d’hôtels et de condos ceux-ci sont à proximité dans la ville d’Orford et dans toute la région du lac Memphrémagog.

Site officiel : https://montorford.com

5. Bromont

La plus grande des stations de ski des Cantons de l’Est, les 155 pistes de Bromont s’étendent sur sept versants sur quatre montagnes, ce qui lui confère une étonnantevariété de terrain. Bien que les montagnes semblent bénignes vues d’en bas, près de 40 % des pistes sont classées pour les experts et les skieurs double-diamant. Cela laisse encore beaucoup de terrain, avec 25 pour cent classé pour les débutants et 35 pour cent pour les intermédiaires.

Un avantage d’avoir autant de faces de montagne est qu’il y a toujours du bon ski quelque part.

Le ski de nuit est un grand attrait pour Bromont, qui possède le plus grand domaine éclairé de toute station de ski en Amérique du Nord. La station est bien équipée pour les familles, avec une zone d’apprentissage séparée près du pavillon et un regroupement de pistes vertes et bleues sur le Mont Soleil, sans oublier le populaire parc aquatique à la base. Particulièrement attrayant pour les familles avec de jeunes ou de nouveaux skieurs est le forfait de saison économique pour le terrain du Mont Soleil, à moins de 150 $.

Les installations de la station au pied de la montagne comprennent le luxueux Hôtel Chateau-Bromont.

De nouveaux espaces de restauration en plein air ont été ajoutés pour compenser l’accès limité au lodge.

Site officiel : https://www.bromontmontagne.com/en/

6. Mont Sutton

Le plus proche des montagnes de ski des Cantons de l’Est de la frontière américaine et à seulement 45 minutes de Montréal, le Mont Sutton est connu surtout pour ses arbres. Dès le début, l’éthique ici était que les arbres font partie de l’expérience de la montagne, donc il y a des sous-bois pour tous les niveaux de skieurs.

La section supérieure de la montagne est principalement un territoire expert, tissé de défis de diamant noir et de double diamant.

Une piste bleue suit la crête du sommet à la base, et la section centrale de Sutton est remplie de belles pistes bleues qui se relient joliment pour un choix d’options presque infini. Certaines descendent à travers des feuillus largement espacés dont le placement permet un bon contrôle.

À droite du chalet de base se trouve une Zone Famille) avec sa propre remontée mécanique, une zone dédiée aux débutants et aux enfants.

Parce que le Mont Sutton est dans son propre microclimat naturel, les chutes de neige sont plus lourdes et plus fréquentes que dans les montagnes voisines, ce qui fait de Sutton un bon choix pour ceux qui aiment le ski en poudreuse. Le laissez-passer L’EST GO comprend une saison entière de ski à la fois au mont Sutton et à Owl’s Head, situé à proximité.

Site officiel : www.montsutton.com/en

7. Saint-Sauveur et Les Sommets

Sur les Laurentides, à peu près à mi-chemin entre Montréal et Mont-Tremblant, Saint-Sauveur et les pentes du côté opposé connues sous le nom d’Avila représentent 40 des 156 pistes des cinq stations de la vallée, collectivement appelées Les Sommets. Les terrains de Saint-Sauveur et d’Avila, qui sont reliés, vont d’une douce colline d’apprentissage à des pistes expertes constellées de bosses (le ski de bosses est particulièrement populaire au Québec, et vous en trouverez en abondance dans toutes les grandes montagnes).

Huit remontées mécaniques, dont quatre quads, donnent accès à 142 acres de terrain skiable, dont une grande partie est éclairée pour le ski de nuit. Le Rockstar MS Snopark à Avila est le plus grand du Québec. Les stations de la vallée, qui sont toutes à quelques minutes les unes des autres, comptent un total de six écoles de ski.

L’une des plus anciennes stations de ski du Québec, Saint-Sauveur offre de l’hébergement, des restaurants et des boutiques au bord des pentes, ainsi que d’autres activités de plein air. Un coaster de montagne contrôlé par les passagers, Le Viking, et une double tyrolienne appelée Le Dragon font le bonheur des amateurs de sensations fortes. Une nouveauté cette année : une cabane à sucre servant du sirop d’érable sur la neige, une gâterie populaire au Québec.

Site officiel : https://www.sommets.com

8. Owls Head

La station de ski Owl’s Head, dans les Cantons de l’Est, a l’atmosphère détendue du ski tel qu’il était dans les années 1960, sauf que la fabrication de la neige et le damage sont à la fine pointe des années 2020. Il y a une vue sur deux nations du sommet qui comprend un panorama du tentaculaire lac Memphrémagog, que vous voyez en descendant presque toutes les pistes.

Une bonne variété de pistes est presque également répartie entre les trois niveaux de compétence avec 30 pour cent chacun pour les débutants et les experts, 40 pour cent pour les intermédiaires.

La plupart des zones pour novices sont séparées des pistes plus difficiles, avec plusieurs pistes vertes sur la face inférieure est de la montagne, où il y a suffisamment de terrain pour occuper les novices et même les intermédiaires. Cela permet de garder la plupart des skieurs plus expérimentés à l’écart des novices qui peaufinent leurs compétences.

En tout, la montagne compte 52 pistes desservies par quatre remontées mécaniques quadruples et couvertes par une chute de neige naturelle annuelle de 175 pouces.

La remontée mécanique vers le sommet donne accès au terrain bleu et expert, qui comprend des grandes verticales audacieuses qui défieront même les meilleurs skieurs. Owl’s Head est également connu pour son gros espace de ski de fond, des zones sauvages non développées ouvertes uniquement aux skieurs experts expérimentés disposant de l’équipement adéquat.

Pour compléter l’ambiance rétro, le lodge de base dispose de chambres doubles et familiales confortables ayant l’aspect d’un dortoir de ski à l’ancienne. Il y a aussi des condos au bord des pentes, et la ville de Magog, à environ une demi-heure de route à la tête du lac, offre plusieurs options d’hébergement. L’abonnement de saison de L’EST GO comprend le ski à Owl’s Head et à Mount Sutton.

Site officiel : www.owlshead.com/en

9. Stoneham

À environ 20 minutes au nord de Québec, la station de ski Stoneham compte 42 pistes réparties sur trois montagnes ; les pistes sont desservies par quatre télésièges et trois téléskis. Bien que son dénivelé ne soit que de 345 mètres, le terrain est suffisamment escarpé pour que 39 % des pistes soient classées comme expertes et 16 % comme double-noires.

Un quart des pistes sont classées pour les intermédiaires et 19 % pour les débutants. La piste la plus longue est de 3,2 kilomètres. Dix-neuf des pistes sont éclairées pour le ski de nuit, et en semaine, le laissez-passer de nuit à 20 $ comprend le ski à partir de 14 h.

Stoneham est particulièrement apprécié des planchistes, avec le seul half pipe olympique du Québec et un Intro Park pour les débutants avec quatre modules différents. Les enfants adorent le ski dans les arbres dans la Family Fun Glade, avec ses personnages aux couleurs vives.

La station possède une patinoire et des sentiers de raquette, et des condos et un hôtel se trouvent à la base, ainsi que des restaurants et deux spas. La ville de Québec a beaucoup plus d’options d’hébergement à portée de main.

Site officiel : https://ski-stoneham.com/en/

Conseils pour choisir la meilleure station de ski

Pour une référence rapide, voici les meilleures montagnes de ski au Québec si vous recherchez des caractéristiques spécifiques :

Le meilleur pour les experts:

  • Mont Tremblant : Près de la moitié des 102 pistes sont classées pour les experts, avec des pistes de cinq kilomètres, des bosses difficiles et près de 200 acres de sous-bois.
  • Mont Orford : Des pistes en diamant noir et double diamant noir, certaines chutes presque verticales couvrent la face précipitée.

Le meilleur pour les débutants:

  • Bromont : Mont Soleil a un centre d’apprentissage et des pistes vertes conçues pour les débutants, avec quelques bleus pour les nouveaux skieurs à « graduer » à mesure qu’ils progressent.
  • Mont Ste Anne : Les pistes et les pentes ont beaucoup de terrain facile il y a une piste verte facile de trois miles de long à partir du sommet, un plaisir rare pour les débutants.

Le meilleur pour le freestyle et les planchistes:

  • Saint-Sauveur et Les Sommets : Le Snopark de Rockstar MS est le plus grand du Québec.
  • Stoneham : Le seul half pipe olympique du Québec se trouve ici, et il y a un Intro Park, où les débutants peuvent apprendre et s’exercer.
  • Mont Tremblant : Trois secteurs distincts de la station disposent de parcs à neige pour les planchistes et les freestylers.

Le meilleur pour l’arrière-pays et la neige naturelle:

  • Owl’s Head : de vastes zones de nature sauvage non aménagées sont ouvertes aux skieurs experts expérimentés qui disposent de l’équipement approprié.
  • Mont Tremblant : Longtemps un centre de ski d’arrière-pays, la station accueille chaque année un festival de randonnée alpine avec des démonstrations d’équipement et des visites guidées pour tous les niveaux d’expérience.
  • Mont Orford : Sur le Mont Alfred-Desrochers, vous trouverez toute une zone de neige naturelle non perturbée.

.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire