Observation des baleines au canada

Avec plus de côtes que tout autre pays sur Terre, il n’est pas surprenant que le Canada soit l’un des meilleurs pays au monde pour une excursion d’observation des baleines. Bordé par trois océans – l’Arctique, l’Atlantique et le Pacifique – l’observation des baleines a lieu dans tout le Canada, dans des endroits comme la Colombie-Britannique, le Manitoba, le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et le Nunavut.

L’observation des baleines est très populaire auprès des touristes et des habitants, avec la possibilité d’observer jusqu’à 33 espèces de baleines depuis les côtes, les navires, les voiliers, les zodiacs, les kayaks et plus encore. Selon l’endroit où vous vous trouvez, il y a aussi beaucoup d’autres animaux marins, notamment des phoques, des dauphins, des morses et une variété d’oiseaux.

Dans ce guide, nous allons vous renseigner sur les endroits où aller observer les baleines au Canada, les baleines les plus communes que vous êtes susceptibles de voir et les meilleurs moments pour y aller.

Meilleure période pour aller observer les baleines au Canada

La meilleure période pour aller observer les baleines varie selon l’endroit où vous allez et l’espèce que vous voulez voir, mais en général, les meilleures périodes pour observer les baleines se situent entre mai et octobre. Comme la plupart des baleines sont migratrices, elles visitent des eaux riches pour se nourrir. En localisant les eaux de recherche de nourriture de plusieurs espèces de baleines, les compagnies d’excursions d’observation des baleines savent où s’attendre à des visites régulières de ces mammifères géants.

La plupart des baleines passent l’hiver canadien dans les eaux chaudes du sud, où naissent les baleineaux. C’est pourquoi la saison d’observation des baleines au Canada se déroule pendant les mois les plus chauds. Au printemps, la plupart des baleines migrent vers le nord, passant souvent par les eaux canadiennes. Certaines vont aussi loin au nord que la mer de Béring et le détroit de Davis. D’autres restent tout l’été dans les eaux canadiennes riches en nutriments. Par exemple, Vancouver abrite des épaulards résidents qui ne quittent jamais la région.

Comment se préparer à l’observation des baleines au Canada

Pour les novices, l’excitation d’être témoin de l’un des plus grands animaux de la Terre deviendra un souvenir inoubliable. Nous avons participé à de nombreuses excursions d’observation des baleines et c’est tout aussi excitant chaque fois que nous y allons. Cela peut vraiment être une expérience magique.

Mais avant de partir, il y a des choses que vous devez savoir, pour être sûr d’être préparé à un tel moment.

Avant votre départ

Voir des baleines lors d’une excursion d’observation des baleines n’est jamais garanti. Il est souvent très probable que vous en voyiez, mais il y a des moments où aucune baleine ne peut être trouvée. C’est la nature, après tout. Avant de réserver votre excursion, vous pouvez vérifier s’ils proposent de réserver gratuitement un deuxième voyage si aucune baleine n’est trouvée. De nombreuses compagnies le proposent. Cela aide si vous vous lancez dans cette aventure avec l’idée que, même si aucune baleine n’est trouvée, vous pourrez profiter de la splendeur d’être sur les eaux en appréciant les vues et les sons. Les baleines sont un bonus.

Tip:N’oubliez pas de souscrire une assurance voyage, quelle que soit votre destination.

Maladie de mer

Que vous soyez sur un grand bateau ou dans un zodiac, il se déplacera avec le mouvement de l’océan. Si vous êtes une personne sujette au mal de mer, vous pouvez envisager de prendre des médicaments avant le départ. Bien que certains endroits soient plus calmes que d’autres, tout peut arriver, et vous ne voulez pas être malade en essayant de repérer des baleines.

À quelle distance s’approcher ?

Bien que nous aimerions tous nous approcher le plus possible des baleines, n’oubliez pas que la réglementation canadienne EXIGE que les bateaux restent à une distance minimale de 100 mètres. Pour les grands bateaux, la distance est plus longue. Cela ne veut pas dire qu’une baleine ne peut pas s’aventurer jusqu’au bateau et s’approcher de près. Mais si les baleines sont vues, le bateau ne doit pas s’approcher.

Comment s’habiller

Bien que les étés puissent être chauds, le Canada est un endroit  » cool  » et les eaux sont beaucoup plus fraîches. Même s’il fait 20 degrés sur terre, les températures peuvent être radicalement différentes en mer. Si l’on ajoute le vent et l’humidité, il peut faire très froid en mer. Même en été, veillez à vous habiller chaudement, avec une sorte de veste, un pull, des chaussettes chaudes et peut-être même des gants et un chapeau. Demandez à votre voyagiste ce qu’il recommande, car cela varie d’une côte à l’autre. Par exemple, lorsque nous avons fait une excursion en zodiac autour de Tadoussac, on nous a donné des vestes de réflexion qui font office de gilets de sauvetage. Donc, dans ce cas, seul un chandail léger serait nécessaire.

Ce qu’il faut apporter

En outre, vous pouvez envisager d’utiliser un écran solaire. En raison de la proximité de l’eau, les rayons nocifs du soleil peuvent être amplifiés. Les lunettes de soleil polarisantes sont un bon complément également, réduisant l’éblouissement et vous aidant à voir les baleines au loin.

Une autre pièce d’équipement que vous pourriez vouloir est les jumelles. Personnellement, nous n’en avons jamais eu, mais elles peuvent certainement être utiles, en particulier pour les plus petits animaux. En raison du mouvement du bateau, les jumelles peuvent augmenter la possibilité du mal de mer, alors assurez-vous simplement de prendre des médicaments si vous êtes quelqu’un qui a le mal de mer.

En dernier lieu, n’oubliez pas votre appareil photo. Ils peuvent être difficiles à capturer en raison de leurs mouvements rapides et soudains, et le plus important est que vous en soyez témoin de vos propres yeux. Cependant, si la photographie est particulièrement importante, vous voudrez sans doute aussi un bon zoom. Pour cette raison, nous disons parfois aux gens que si les photos ne sont pas particulièrement importantes, il vaut mieux profiter de l’expérience et acheter une carte postale plus tard. Ce n’est pas une tâche facile sur un bateau en mouvement.

Espèces de baleines dans les eaux canadiennes

Bien que l’on puisse trouver plus de 30 espèces de baleines parmi les 200 000 km2 de côtes du Canada, certaines espèces sont beaucoup plus courantes que d’autres. Nous n’entrerons pas dans les détails des 30 espèces de baleines différentes, mais nous vous montrerons les types de baleines que vous aurez le plus de chances de voir.

Baleines à bosse

Les baleines à bosse sont peut-être le type de baleine le plus commun que vous verrez lors d’une excursion d’observation des baleines au Canada. On peut les trouver sur la côte est, la côte ouest, et même au Québec. Ce sont des animaux vraiment magiques à voir de près, surtout lorsqu’ils remontent à la surface et montrent leur magnifique queue. Cette baleine à fanons en migration se nourrit de krill, de plancton et de petits poissons près des côtes. Après 3 à 5 plongées peu profondes, elle montre régulièrement sa queue lorsqu’elle plonge vers des eaux plus profondes. C’est ce qui rend les baleines à bosse si populaires à voir.

Orcas – Les orques

Les orques peuvent également être vues à travers sur la côte ouest et la côte est du Canada, mais elles sont plus fréquentes sur la côte ouest. En fait, ils sont un animal emblématique à la fois pour Vancouver et l’île de Vancouver. L’orque appartient à la famille des dauphins et au sous-ordre des baleines à dents. Il semble y avoir 3 à 5 types d’orques différents, mais les plus courants que vous verrez sur la côte ouest sont les orques résidents et les orques de passage. Dans l’est du Canada, les mouvements des épaulards sont souvent en réponse aux migrations des phoques et des rorquals alors que dans l’ouest du Canada, les épaulards résidents se nourrissent de saumons et suivent donc la montaison des saumons.

Béluga

Le béluga réside de façon plus ou moins permanente dans les eaux canadiennes et on le trouve au Manitoba, au Québec et dans les régions arctiques. Nous avons vu un béluga lors d’une excursion d’observation des baleines au Québec, mais nous avons vécu l’une des expériences les plus magiques de tous les temps à Churchill, au Manitoba, où nous avons pu faire de la plongée en apnée avec un pod entier. Le béluga est une baleine à dents de couleur blanche qui appartient à la famille des narvals. Son régime alimentaire se compose principalement de poissons et d’invertébrés, comme les calmars, les palourdes, les escargots de mer et les crabes. Dans les régions arctiques, comme à Tuktoyaktuk, les autochtones les chassent pour se nourrir. Un plat populaire est appelé Muktuk.

Baleines de Minke

Avec une longueur maximale de 10 mètres (30 pieds), la baleine de Minke est l’une des plus petites baleines à fanons. Elle se nourrit de petits poissons, de zooplancton et de krill. Dans les régions froides, les petits rorquals migrent vers le sud alors qu’ils deviennent des « baleines résidentes » dans les régions plus chaudes. Nous avons vu des baleines de Minke au Québec et à Terre-Neuve. Ils sont assez communs à trouver, mais ils ne font pas un aussi grand spectacle que les baleines à bosse et les orques. À première vue, on peut presque les confondre avec un marsouin.

Baleines bleues

La baleine bleue est le plus gros animal sur Terre, pesant jusqu’à 200 tonnes et mesurant 100 pieds/30 mètres de long. Ce géant migrateur appartient au sous-ordre des baleines à fanons. Il est plus rare de voir cette baleine, mais cela arrive.

Rorquals communs

Plus souvent observés dans les eaux du large, les rorquals communs se nourrissent principalement de poissons en bancs, de calmars et de petits invertébrés. Les rorquals communs sont des migrateurs et ils appartiennent au sous-ordre des baleines à fanons. Elles ne sont également pas aussi communes que les autres.

Baleines grises

Seulement présente le long de la côte ouest du Canada, la baleine grise utilise ses fanons pour filtrer les minuscules petites créatures du fond de l’océan. La peau de la baleine grise a un aspect plus rugueux car elle abrite des bernacles et des poux de mer. Ces baleines géantes peuvent parcourir de grandes distances. En l’espace d’un an, elles migrent jusqu’à 20 000 km de leur foyer hivernal dans les eaux mexicaines vers les zones d’alimentation estivales plus froides au nord.

Baleines franches

Les halliers ont nommé les baleines franches, car elles étaient censées être la « bonne » baleine à chasser. Ces baleines à fanons migratrices ont presque été chassées jusqu’à l’extinction et sont toujours l’espèce de grande baleine la plus menacée au Canada. Les baleines franches se nourrissent de krill et de plancton. Contrairement à leur pray, les baleines franches atteignent une longueur maximale impressionnante de 18 mètres et peuvent peser jusqu’à 100 tonnes.

Pilote à longues nageoires

Le pilote à longues nageoires est une baleine à dents et appartient à la famille des dauphins, tout comme l’orque. Ces animaux très sociaux ont malheureusement tendance à  » s’échouer « , et souvent tout le groupe leur emboîte le pas. Ces dauphins migrateurs sont surnommés  » têtes de pot  » en raison de leur grand front rond.

Espèces de dauphins et de marsouins

D’autres espèces de dauphins et de marsouins, comme les dauphins à flancs blancs, les dauphins à bec blanc, les dauphins à flancs blancs du Pacifique, le marsouin de Dall et le marsouin commun, sont occasionnellement observées lors de l’observation des baleines au Canada. Ces animaux très intelligents et sociaux s’approchent parfois des bateaux et semblent même apprécier les vagues d’étrave. Nous avons repéré de nombreux marsouins à Terre-Neuve lors de nos croisières et nous les confondons parfois avec de petites baleines.

Les meilleurs endroits pour observer les baleines au Canada

L’observation des baleines se fait partout au Canada, y compris sur la côte ouest, la côte est, au Québec et dans les régions arctiques également. Chaque endroit est unique et magnifique à vivre.

L’observation des baleines en Nouvelle-Écosse

Observations possibles: Rorqual à bosse, rorqual commun, baleine franche, globicéphale à longues nageoires

La Nouvelle-Écosse est un endroit idéal pour observer le rorqual à bosse, le rorqual commun, la baleine franche et le globicéphale à longues nageoires. L’observation la plus courante serait celle de la baleine à bosse. Un autre avantage de l’observation des baleines en Nouvelle-Écosse est l’exploration d’autres belles régions de la province, comme le parc national des Hautes-Terres du Cap-Breton, Halifax, Lunenberg, et même le rafting sur les plus hautes marées du monde.

Les Hautes-Terres du Cap-Breton

La magnifique région des Hautes-Terres du Cap-Breton consiste en une région côtière montagneuse entourée par l’océan Atlantique et abrite l’une des routes les plus pittoresques du Canada – Cabot Trail. Depuis les rivages ou à bord d’un Zodiac ou d’un catamaran, vous pouvez apercevoir des baleines principalement pendant la haute saison de juillet et août. Les meilleurs endroits pour observer les baleines sont Pleasant Bay/Ingonish. Les observations possibles comprennent le petit rorqual, le globicéphale noir et la baleine à bosse.

Baie de Fundy

La baie de Fundy est absolument pleine de vie sauvage, et il peut y avoir jusqu’à 300 baleines dans la baie en même temps. Les meilleurs endroits pour aller observer les baleines dans la baie de Fundy sont autour de l’île Brier et de Digby, la saison s’étendant de juin à octobre. Le mois d’août est globalement le meilleur. Les observations courantes comprennent les baleines à bosse, les petits rorquals et les rorquals communs, mais il est possible de voir également un globicéphale, une baleine bleue ou un orque.

Lunenburg

Si vous explorez Halifax, indépendamment de l’observation des baleines, vous ne pouvez tout simplement pas manquer une petite escapade dans la charmante ville de Lunenburg. C’est très, très beau. Mais c’est aussi le lieu d’observation des baleines, avec la possibilité d’observer des petits rorquals, des rorquals communs et des baleines à bosse. Vous pourrez également voir des dauphins, des macareux et des tortues luths ! La saison d’observation des baleines s’étend de mai à octobre.

Halifax

En parlant d’Halifax, non seulement c’est la ville principale de la Nouvelle-Écosse, mais c’est aussi un bon endroit pour observer les baleines ! Ce n’est pas aussi bien que les autres endroits cités plus haut, mais si vous êtes à Halifax et que vous ne prévoyez pas d’aller ailleurs, des excursions ont lieu.

L’observation des baleines à Terre-Neuve

Possible Sightings: Rorqual à bosse, rorqual commun, petit rorqual

La province de Terre-Neuve-et-Labrador abrite le point le plus à l’est du Canada avec le Rock (surnom populaire de l’île de Terre-Neuve) entièrement entouré par l’Atlantique Nord. C’est l’une des meilleures régions du monde pour l’observation des baleines. Environ 22 espèces de baleines ont été repérées ici. En ce qui nous concerne, nous avons vu des baleines de Minke et des baleines à bosse, mais vous pouvez également voir des orques, des baleines bleues et des rorquals communs. Les baleines se régalent des abondants krills, calmars et capelans qui peuplent également les eaux glacées. La haute saison pour l’observation des baleines se situe entre mai et septembre, et on peut les voir depuis le littoral ou à partir d’un bateau ou d’un kayak de mer.

St. John’s

Non seulement St. John’s est la seule grande ville de Terre-Neuve, mais c’est aussi l’un des principaux points d’intérêt. C’est une ville très colorée et très historique. En fait, c’est la plus ancienne ville fondée par des Anglais en Amérique du Nord ! Mais voici un bonus : c’est aussi un endroit idéal pour observer les baleines. Bien que ce ne soit peut-être pas le meilleur endroit de la province, c’est très pratique, les excursions partant directement du port du centre-ville.

Bay Bulls

Encore mieux que St John’s, Bay Bulls est à seulement 30 minutes de route. Cette région abrite la réserve écologique de Witless Bay, qui abrite des millions de macareux, peut-être les petits oiseaux les plus mignons de la Terre. Ce que nous aimons à Bay Bulls, c’est que même si vous ne voyez pas de baleines, vous avez la garantie de voir des macareux, à condition que vous soyez là à la bonne saison. En fait, si vous venez au printemps, vous pourriez aussi voir des icebergs !

Parc national du Gros Morne

C’est l’un de nos parcs nationaux préférés dans tout le Canada. C’est un endroit spectaculaire pour la randonnée, l’observation de la faune et de la flore, et le témoignage de certains des meilleurs paysages du pays. De plus, il peut aussi être un bon endroit pour aller observer les baleines ! L’endroit à visiter dans le parc national est Bonne Bay. Lorsque vous n’observez pas les baleines, assurez-vous de faire un tour des Tablelands, de faire une randonnée à Green Gardens et de faire une excursion en bateau sur l’étang Western Brook.

Trinity

Trinity est l’une des petites villes les plus magiques de Terre-Neuve. Elle est à peu près aussi pittoresque qu’une ville puisse l’être. Elle est également pleine d’histoire, notamment le plus ancien cimetière du Canada. Située à seulement deux heures de route de St. John’s, nous la classons toujours parmi les meilleurs endroits à voir à Terre-Neuve. Cependant, c’est aussi un endroit idéal pour aller observer les baleines.

St. Anthony’s

Comme vous pouvez le constater, Terre-Neuve offre une pléthore de possibilités d’observation des baleines tout autour de l’île. Un autre endroit idéal se trouve tout au nord, à St. Anthony’s. Pour vous y rendre, vous devrez traverser le parc national du Gros-Morne et emprunter le magnifique sentier des Vikings, qui est également l’un des meilleurs itinéraires routiers du Canada. Non seulement cet endroit abrite le Festival des icebergs, mais c’est aussi un endroit idéal pour observer les géants de l’océan.

L’observation des baleines au Nouveau-Brunswick

Observations possibles : Rorqual à bosse, rorqual commun, baleine franche

Situé entre le Québec, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, la seule province officiellement bilingue du Canada, est un endroit idéal pour aller observer les baleines.

St. Andrews et la baie de Fundy

Pratiquement toutes les excursions d’observation des baleines sont situées autour de la charmante ville de St. Andrews, qui a une frontière avec les États-Unis. En fait, vous pouvez voir le Maine depuis le rivage ! Cependant, c’est également un endroit idéal pour observer les baleines, que ce soit à partir d’un beau grand navire classique de 72′ ou d’un navire Zodiac aventureux.

L’île de Grand Manan

Un autre endroit intéressant à visiter à la fois pour observer les baleines et pour faire du tourisme est l’île de Grand Manan, qui se trouve juste au large de St. Andrews. Andrews. Non seulement c’est un endroit idéal pour voir les baleines, mais c’est aussi le siège du minuscule musée Gaskin de la vie marine, qui vous renseignera sur la vie marine que vous pourriez voir. Renseignez-vous sur leur programme Adoptez une baleine droite.

L’observation des baleines au Québec

Possible Sightings: Rorqual commun, béluga, baleine à bosse, baleine bleue

Lorsque les gens pensent au Québec, ils ne pensent probablement pas à l’observation des baleines. Pourtant, le Québec abrite l’embouchure du Saguenay et du Saint-Laurent, où l’on peut observer certaines des meilleures baleines au monde.

Tadoussac

Le meilleur endroit pour observer les baleines au Québec est la petite ville de Tadoussac, qui se trouve à seulement 3 heures de route au nord de la ville de Québec. Le village historique de Tadoussac est situé à l’embouchure de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent. La rivière Saguenay contient de l’eau douce tandis que le Saint-Laurent contient de l’eau salée, et à la rencontre de ces rivières se trouve un véritable paradis pour les observateurs de baleines. Entre mai et octobre, on trouve jusqu’à 13 espèces de cétacés dans les eaux salées du Saint-Laurent (fleuve et golfe), dont des baleines bleues, les plus grands animaux de la planète. Les baleines de Minke, les baleines à bosse et les bélugas sont les plus souvent observées. Les baleines sont plus faciles à observer à partir d’un Zodiac, mais vous pouvez également les apercevoir à partir d’un bateau beaucoup plus grand. En fait, vous pouvez souvent les apercevoir depuis la rive!

Si vous voulez explorer le Vieux-Québec historique, l’observation des baleines à Tadoussac est un endroit idéal pour apercevoir ces magnifiques créatures.

Observation des baleines au Manitoba

Observations possibles:Bélugas

Si vous demandez à la plupart des Canadiens ce qu’est le Manitoba, peu de gens penseront aux baleines. En fait, beaucoup ignorent le fait que le nord du Manitoba est situé sur les rives de la baie d’Hudson.

Churchill

Churchill, au Manitoba, est en fait le lieu de la plus grande migration de bélugas au monde. On parle de plus de 50 000 individus. Ils se rassemblent tous autour de la ville arctique de Churchill, tout au nord de la province. Pour ceux qui ont déjà entendu parler de Churchill, c’est probablement à cause des ours polaires, car la ville est aussi connue comme la capitale mondiale de l’ours polaire. Si les ours sont surtout observés en septembre et octobre, les bélugas sont plus nombreux en juillet et août. Lors de notre visite à Churchill en 2017, nous avons pu faire de la plongée en apnée avec des groupes de bélugas. C’était l’expérience la plus magique de notre vie. Nous nous sommes serrés dans des combinaisons étanches et nous nous sommes accrochés à une corde à l’arrière d’un zodiac, en chantant avec les bélugas lorsqu’ils venaient nous saluer. De nos jours, il n’est plus permis de faire de la plongée avec les bélugas, mais il est toujours possible de les approcher de près sur un radeau. Quoi qu’il en soit, vous pouvez facilement les repérer à partir de zodiacs ou de kayaks, ou même depuis le rivage.

L’observation des baleines en Colombie-Britannique

Possibilités d’observation : Orque, Baleine grise, Baleine à bosse

Un simple coup d’œil à une carte vous montrera pourquoi la Colombie-Britannique est un endroit idéal pour l’observation des baleines. Que vous cherchiez à les observer depuis la grande ville de Vancouver ou les charmants rivages de l’île de Vancouver, c’est un endroit magnifique pour repérer ces créatures massives. Le type de baleine le plus communément observé ici est l’orque. Cependant, nous avons un jour participé à une excursion d’observation des baleines à Port Renfrew et nous avons été témoins de dizaines d’orques et de dizaines de baleines à bosse, dont beaucoup se sont mises à sauter en même temps. C’était vraiment spectaculaire. Les endroits populaires pour voir les baleines en Colombie-Britannique comprennent :

Vancouver

Malgré une ville aussi massive, Vancouver est en fait un bon endroit pour voir les baleines, en particulier les orques résidents et de passage. L’observation des baleines à Vancouver a lieu dans le pittoresque village de pêcheurs de Steveston, qui se trouve à 30 minutes du centre-ville de Vancouver. Nous avons participé à une excursion ici il y a plusieurs années et nous avons vu plus de 20 orques, ce qui en fait l’une des meilleures excursions que nous ayons faites.

Victoria

Connue comme l’une des plus belles villes du Canada, Victoria est un endroit populaire à visiter. Heureusement, c’est aussi un endroit spectaculaire pour aller observer les baleines. La région de Victoria est bien connue pour ses populations d’épaulards résidents du sud (orques). Il y a environ 90 baleines dans le groupe et la plupart de l’observation des baleines se fait dans les eaux protégées des îles du Golfe, ce qui rend les conditions de mer assez confortables la plupart du temps.

L’une des meilleures excursions d’observation des baleines que nous ayons faite se trouvait à Port Renfrew, mais était exploitée par une entreprise de Victoria. En seulement deux heures, nous avons vu des dizaines de baleines à bosse percer la surface ET des dizaines d’orques sauter hors de l’eau. La mer était aussi plate que du verre et c’était juste hypnotisant de les voir toutes en même temps.

Tofino et Ucluelet

Tofino est l’une des plus belles villes à visiter sur l’île de Vancouver et est très populaire auprès des observateurs de baleines, des surfeurs, des pêcheurs et des ornithologues. Les observations possibles de baleines incluent les orques, les baleines à bosse et les baleines grises. En mars, les eaux côtières de la région deviennent une voie de migration pour les baleines grises qui se dirigent vers le nord depuis la péninsule de Baja. Cet événement est marqué par le festival annuel de la baleine Pacific Rim. Plus tard dans l’année, vers octobre, les baleines retournent vers le sud. Par temps calme, certaines personnes voient même des baleines passer depuis les nombreuses plages et sentiers qui s’étendent le long de la côte.

Telegraph Cove

Encore plus au nord de l’île de Vancouver se trouve la spectaculaire Telegraph Cove, qui fait partie de la réserve écologique Robson Bight. Il s’agit du seul sanctuaire désigné au Canada pour les orques (baleines tueuses). La réserve est en fait fermée à la circulation des bateaux, afin de protéger la population d’orques et ses abondantes réserves de saumon. Par conséquent, pour voir des baleines, vous devrez soit faire équipe avec un pourvoyeur de kayak local, soit peut-être les repérer depuis la rive.

L’observation des baleines au Nunavut

Possibilités d’observation : Narwhals

De partout au Canada, le Nunavut est l’endroit le plus difficile à atteindre. D’abord, il n’y a pas de routes. Par conséquent, vous devez prendre l’avion et les vols ne sont pas bon marché. Cependant, cela en fait aussi un endroit très éloigné des sentiers battus. Lieu de résidence des Inuits, c’est un endroit très spécial avec une culture et une histoire uniques et des paysages absolument magnifiques. Une autre caractéristique unique est qu’il abrite des narvals. C’est cette baleine qui a donné naissance à l’idée de la licorne grâce à ses défenses de trois mètres. Saillant de leur front, ces défenses sont en fait une dent agrandie dotée d’étonnantes capacités sensorielles.

Les narvals voyagent en groupes de quatre à vingt personnes et passent la majeure partie de l’année à se nourrir de calmars et de poissons plats sous la glace. Ils se rapprochent de la côte pendant les mois d’été, ce qui constitue la meilleure période pour les expéditions d’observation des narvals. Pour avoir les meilleures chances de voir ces créatures magiques, vous devrez contacter un guide local à Arctic Bay, Pond Inlet ou Resolute.

Nous sommes déjà allés au Nunavut, mais malheureusement, pas pendant la période des narvals. Nous aimerions beaucoup les voir en personne. D’autres observations possibles comprennent la baleine boréale et les bélugas.

Autres choses à faire au Canada

Comme vous pouvez le voir, le Canada est un endroit merveilleux pour observer les baleines. Que vous repériez des orques depuis les rivages mystiques de l’île de Vancouver, que vous observiez la migration des bélugas depuis le nord du Manitoba ou que vous regardiez une baleine à bosse faire une brèche à la surface depuis un bateau à Terre-Neuve, il existe toutes sortes d’occasions d’apercevoir ces magnifiques animaux, d’un océan à l’autre.

Laisser un commentaire